Réflexions pour un avenir

Accueil » Questions politiques » François Hollande exhorte les Français à être optimistes… Comme un médecin supplierait son patient de guérir sans lui prescrire de thérapie…

François Hollande exhorte les Français à être optimistes… Comme un médecin supplierait son patient de guérir sans lui prescrire de thérapie…

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 3 autres abonnés

Archives

janvier 2015
L M M J V S D
« Nov   Avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Publicités

Ce site n’est pas un site politique dans l’acception triviale du terme. Comme vous l’avez constaté, je me garde bien d’y commenter la vie politique et les déclarations de son personnel. S’il m’arrive cependant de m’arrêter sur des séquences politiques, c’est au regard de deux axes principaux : L’axe philosophique (car, évidemment, la politique est un lieu de praxis philosophique et de mise en oeuvre idéologique) et l’axe de la science politique (analyses des rapports de force, résultats électoraux…).

Il n’y avait donc peu de chance de trouver ici un commentaire de la déclaration de François Hollande au soir du 31 décembre… Pourtant, je crois que l’on peut en dire quelque chose…

Globalement, les commentaires de la presse concernant les voeux de François Hollande pour l’année 2015, sont assez homogènes : Il est fait état du volontarisme affiché du Chef de l’Etat pour sortir la France de la sinistrose et du défaitisme. Et de conclure sous forme de question, avec un brin de condescendance, sur le potentiel de crédibilité du pauvre homme à renverser son impopularité même après des envolées d’encouragement.

Or, précisément ce discours de motivation a quelque chose de surprenant…

Je ne reviendrai pas sur la forme… Définitivement piètre orateur, François Hollande continue de cacher ses difficultés à engendrer un discours fluide par ses éternelles anaphores exténuantes pour ses auditeurs (« La France, c’est… »).

Mais n’est-ce pas tout à fait symptomatique de l’indigence de la réflexion et de l’action politiques, que de considérer que tout ce qu’un président est à même de proposer, se résume dans des rappels des quelques réussites françaises de l’année écoulée en soutien de son exhortation de la population à ne pas courber l’échine, à redevenir optimiste, à se persuader que tout va bien… alors que le taux de chômage continue de croître, qu’aucun signe d’amélioration économique ne se dessine et que le climat sociologique du pays est dramatiquement pré-révolutionnaire… ?

Qui est responsable du mauvais moral des Français ? Est-ce une propension génétique qui nous donnerait un goût exagéré pour le romantisme ? Ou est-ce qu’une population, livrée à elle-même, dont on a défiguré le pays par des abandons d’idéaux au profit d’un positivisme réducteur, désespérée de se voir privée de toute motivation, n’a guère d’autres choix que de s’étioler, à mesure notamment qu’elle perd toute identité ?

En cette occurrence, les encouragements de François Hollande ont une coloration misérable et outrancière. N’est-ce pas aux politiques de donner les conditions de la vie bonne au peuple qui leur a confié la gouvernance ? Que penserait-on d’un médecin qui exhorterait son patient gravement affecté à retrouver sa bonne santé au prétexte qu’il y des gens qui se portent bien ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :